catégories

Le terme de catégorie désigne ordinairement la partie d'une classification, une place où ranger les éléments que l'on veut classer.

En philosophie, le terme est introduit par Aristote dans sa logique.

Il désigne d'abord les manières les plus générales que l'on a d'attribuer une propriété à un sujet (ce dont on parle), et par suite.

On peut décrire un objet d'une infinité de manière. Mais ces manières se ramènent finalement à quelque'unes. Par exemple, que je mesure la taille d'un objet physique, sa masse, le nombre de ses éléments constituants, ... à chaque fois je lui attribue une certaine quantité (mesurable, dénombrable), si je le compare à d'autres objets, ou que je dises à qui il appartient, je décris certaines de ses relations. si je décris ce qu'il fait, je décris certaines de ses actions, ce qu'il peut faire ce sont ses capacités. Etc. 

Outre la catégorie où l'on place l'objet lui-même et qu'Aristote nomme sujet ou substance, les propriétés seraient du type : quantité, qualité, action, passion, relation, capacité... 

L'ambition des tables de catégories est donc de résumer les propriétés les plus générales des êtres, ou les chefs sous lesquels on peut classer toutes les propriétés possibles.

Il s'agit ni plus ni moins des concepts les plus généraux qui nous permettent de décrire et comprendre le réel.

 

Quelques problèmes philosophiques classiques :

- peut-on dresser une liste exaustive et définitive des catégories ?

- les catégories sont-elles des traits de notre langage, des traits de notre pensée, ou des traits du réel lui-même ?

- si ce sont des traits de notre pensée, sont-ils innés, ou apriori, ou sont-ils acquis dans l'expérience ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

×