Amour

On peut aimer bien des choses : apprécier une activité, un lieu, un animal, de manière durable : prendre plaisir à sa présence, y être attaché

L’amour, en français, désigne un sentiment plus fort, plus exclusif (on ne peut pas tout aimer d’amour. On n’est pas amoureux de 15 personnes).

C est un sentiment sur lequel on a souvent peu de prises : on aime naturellement son enfant ; on tombe amoureux d une femme ou d’un homme.

Il s exerce surtout envers certaines personnes avec qui on a (naturellement) ou l’on voudrait avoir une proximité : présence physique, partage de l’intimité, personne a qui l on fait part de ses soucis, ses sentiments ; une personne envers qui on a confiance. Une personne envers qui on a une forte empathie, pour ses émotions, et pour son bonheur en général.

 L’amour réclame ici, en général :

- une réciprocité : on souhaite que le sentiment soit réciproque.

- des rapports d’affections, notamment tactiles (marques de tendresse). Dans l’amour « érotique » il est lié à la sexualité (≠ amour platonique).

Il implique une certaine durée dans le temps, variable. 

Il peut donner lieu à une passion (affection très forte, qui occupe une grande partie de notre temps, qui est au centre de nos préoccupations à l exclusion des autres),  voire une obsession.

Parce qu’il est un lien d’attachement durable et fort, qui s’exerce souvent dans la proximité, il est aussi source de souffrance. On aime et on hait facilement à la fois.

×