A.Smith - la sympathie et le spectateur impartial

adam-smith.jpg« Lorsque nous voyons un homme secouru, protégé et soulagé par un autre homme, notre sympathie avec la joie de la personne qui reçoit le bienfait sert seulement à animer notre affinité (fellow-feeling) avec sa gratitude envers son bienfaiteur. Lorsque nous regardons celui qui est la cause de son plaisir de la façon (with the eyes) dont nous  imaginons qu’elle le regarde, son bienfaiteur nous apparaît sous un jour des plus engageants et des plus aimables. expulsion-mal-loges-ivoirien-paris.jpg

Nous sympathisons donc aisément avec l'affection reconnaissante qu'elle conçoit pour le bienfaiteur envers qui elle est tellement obligée, et par conséquent nous applaudissons les récompenses par lesquelles elle est disposée à rendre les bons offices dont il l'a gratifiée. Comme nous entrons entièrement dans l’affection d'où procèdent ces récompenses, celles-ci nous semblent en tous points convenables et propres (proper and suitable) à leurs objets"


Adam Smith, Théorie des sentiments moraux 1759

×