Hegel - l'oeuvre exprime la conscience de soi de son auteur

Cette conscience de lui-même, l'homme l'acquiert de deux manières.  [D’abord en lui -même,] en prenant conscience de ce qu'il est intérieurement, de tous les mouvements de son âme (…). Mais l'homme est également engagé dans des rapports pratiques avec le monde extérieur, et a besoin de transformer ce monde, comme lui-même, dans la mesure où il en fait partie, en lui imprimant son cachet personnel, et il le fait pour encore se reconnaître lui-même dans la forme des choses, pour jouir de lui-même comme d'une réalité extérieure.

On saisit déjà cette tendance dans les premières impulsions de l'enfant : il veut voir des choses dont il soit lui-même l'auteur, et s'il lance des pierres dans l'eau, c'est pour voir ces cercles qui se forment et qui sont son oeuvre dans laquelle il trouve comme un reflet de lui-même. Ceci s’observe dans de multiples occasions et sous les formes les plus diverses, jusqu’à cette sorte de reproduction de soi-même qu’est une œuvre d’art.

                                                                                                                                                                                                  Hegel, Esthétique

×